Dimanche – L’aventure

 

 

 

☾ La Compil du dimanche – la douceur ☾

La compil du dimanche, c’est la compil dans laquelle tu peux puiser de l’inspiration sur une thématique précise. Si tu cherches à t’évader, à vivre une grande aventure, alors cette compil est pour toi !
On a tous besoin de quitter terre par moment. Lire peut faire partie de ces moments si on tombe sur le livre adéquat.
J’ai donc tenté de sélectionner dans ma bibliothèque quelques livres qui m’ont aidée à déconnecter. Tu trouveras les résumés plus bas.

 

 

LES TITRES :

1. J.K. Rowling – Harry Potter : Je n’aurais pas pu l’éviter, j’ai grandi en même temps que lui. De toutes les aventures, c’est le gout de celle-ci que je recherche en permanence. Evidemment, vous n’apprendrez rien et j’ai même un peu souri en y indiquant le résumé :-). Ce titre n’est pas novateur MAIS ça n’empêche que j’adorerais aujourd’hui, faire partie de ces personnes qui peuvent le découvrir pour la première fois. J’ai noté le résumé du premier, c’est probablement le livre le plus “enfantin” de la saga, mais c’est évidemment par celui là qu’il faut commencer. Si vous le découvrez pour la première fois, saisissez votre chance :-).

  • Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant nommé Hagrid,vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?
    Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

2. Christelle Dabos – La Passe Miroir : Aucun livre n’avait réussi à me faire toucher du doigt ces mêmes émotions ressenties durant la lecture d’HP. Aucun. Sauf La Passe Miroir. Découvert au hasard d’un été, d’une pile de livres emportés pour les vacances, le premier tome m’a complètement happée. A tel point qu’il a fallu trouver la librairie la plus proche pour pouvoir continuer. Et si vous avez des ados qui aiment lire, cette saga est également appropriée (Mes neveux vous le confirmeront).

  • Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable. Découvrez le premier livre d’une grande saga fantastique et le talent d’un nouvel auteur à l’imaginaire saisissant.

3. Jean-Baptiste Andréa – Ma Reine : Ma reine est un peu différent des 2 autres, ce n’est pas une saga. Mais c’est l’une des plus belles aventures que j’ai eu la chance de lire ces dernières années. On s’évade dans une réalité différente, dans celle de Shell. C’est beau, c’est fort. C’est un peu triste aussi, parce que dans la vie, quand on est différent, c’est pas toujours simple.

  • Vallée de l’Asse. Provence. Été 1965. Il vit dans une station-service avec ses vieux parents. Les voitures qui passent sont rares. Shell ne va plus à l’école. Il est différent. Un jour, il décide de partir. Pour aller à la guerre et prouver qu’il est un homme. Mais sur le plateau qui surplombe la vallée, nulle guerre ne sévit. Seuls se déploient le silence et les odeurs du maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s’invente et l’impossible devient vrai. Il lui obéit comme on se jette du haut d’une falaise. Par amour. Par jeu. Et désir d’absolu. Ma reine est une ode à la liberté, à l’imaginaire, à la différence. Jean-Baptiste Andrea y campe des personnages cabossés, ou plutôt des êtres en parfaite harmonie avec un monde où les valeurs sont inversées, et signe un conte initiatique tendre et fulgurant.

4. Carlos Ruiz Zafon – L’ombre du vent : Voyage dans l’ancienne Barcelone. Les décors y sont contés merveilleusement. Je me souviens des ruelles sombres. Mais aussi de cette envie de découvrir la suite avec avidité.

  • Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, “ville des prodiges” marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours.
    Un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés.
    L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y “adopter” un volume parmi des centaines de milliers.
    Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets enterrés dans l’âme de la ville : L’Ombre du Vent.

5. Ken Follett – Les Piliers de la terre : On retrouve pour terminer, l’une de mes autres saga préférée. Autre décor, autre ambiance. Ici il est question de châteaux, de chevaliers. De familles. Si vous aimez les romans qui vous plongent dans une autre époque et vous content l’Histoire avec un grand H. Alors foncez. Oui, il est épais. Oui c’est écrit en tout petit. Mais une fois qu’on l’ouvre, on ne peut plus le ranger.

  • Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre.
    Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle.
    La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

 

A dimanche prochain 🙂 !

Belles lectures

 

18 April 2020

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Recent